Personnalise
tes capotes !
Nouveautés
Promos
Nos guides
 

Les 11 gagnants du concours de la fondation Bill et Melinda Gates viennent d’être désignés

Les 11 gagnants du concours de la fondation Bill et Melinda Gates viennent d’être désignés

Par Thierry Metayer le 28/02/2014

Le concours lancé en 2013 par la fondation du célèbre milliardaire a pour vocation de récompenser les inventeurs d’un préservatif révolutionnaire qui améliorerait ou préserverait le plaisir. Le but est d’inciter les hommes à en porter systématiquement pour limiter les grossesses non désirées et la transmission des infections sexuellement transmissibles. Sur les 812 participants, 11 gagnants ont été désignés et recevront chacun 100.000 dollars pour mettre en œuvre leur idée.

1. Le préservatif qui laisse passer la chaleur

Le graphène est un cristal de carbone très fin et élastique, excellent conducteur de chaleur. Lakshminarayanan Ragupathy de HLL Lifecare Ltd. en Inde veut produire un préservatif à base de matériaux composites au graphène. Et pour améliorer la prévention des infections sexuellement transmissibles, il sera recouvert d’un gel antibactérien.

2. Le préservatif élastique

En mettant au point un nouveau matériau composite élastique, une équipe de l’Université de Manchester au Royaume Uni propose un préservatif qui apportera une sensation de peau contre peau innovante.

3. Le préservatif auto-serrant

En combinant plusieurs couches de matériaux polymères, le préservatif pourrait épouser la forme du pénis pendant l’acte sexuel. Cela permettrait de ne pas trop serrer le pénis, et d’augmenter les sensations pendant les moments forts. Une équipe de chercheurs du Cambridge Design Partnership travaille sur ce projet.

4. Le préservatif qui imite la muqueuse vaginale

Une équipe de Northwestern University veut créer un nouveau matériau polymère imitant les propriétés des muqueuses vaginales, tout en protégeant les partenaires. Pour une sensation très naturelle pendant le rapport.

5. Le préservatif incassable

L’idée est de déposer une couche de nanoparticules sur le préservatif pour le rendre incassable. Cette couche de protection, développée par des chercheurs du Boston University Medical Center, est basée sur l’emprisonnement d’une fine couche d’eau qui réduit la friction et les forces de traction sur le préservatif.

6. Le préservatif à mémoire forme

La chaleur corporelle permettra de figer la forme du préservatif sur le pénis du porteur. Des chercheurs de l’Université de l’Oregon souhaitent fabriquer un préservatif à base de polyuréthane et de matériaux polymères, chacun améliorant le toucher et la sensibilité.

7. Le préservatif enveloppant

La California Family Health Council souhaite développer des préservatifs qui s’enroulent et se ferment autour du pénis plutôt des préservatifs qui se déroulent sur le pénis comme aujourd’hui. En polyéthylène, non toxique et hypoallergénique, ces préservatifs seront mieux lubrifiés, et fabriqués en collaboration avec une marque colombienne de préservatifs.

8. Le préservatif super élastomère

La technologie super élastomère permet de fabriquer des préservatifs ultra fins, très doux et très résistants. C’est également une technologie au coût de fabrication low-cost, qui permettra de les distribuer largement dans les pays en voie de développement. Des chercheurs de l’Université du Tennessee travaillent sur ce concept.

9. Préservatif en tendon de bovin

Le collagène des tendons de bovin, et même de la peau de poisson, apporteront à celui qui porte ces préservatifs une sensation de peau contre peau unique. Ajouter du collagène dans les préservatifs permettra d’améliorer leur résistance et leur sensibilité d’après les concepteurs de l’Apex Medical Technologies de San Diego.

10. Rapidom

Un préservatif avec applicateur intégré qui permettra de le mettre en place d’un seul geste simple. Produit par la société sud-africaine Kimbranox Ltd., il rend la mise en place plus facile et surtout, évite de se tromper de sens. Lorsque l’on pose un préservatif sur le gland dans le mauvais sens, puis qu’on le retourne pour le dérouler, alors cela expose la partenaire au liquide pré-séminal et donc au risque de grossesse et d’IST.

11. Applicateur de préservatif

Une équipe de la House of Petite Pty. En Australie va réaliser un applicateur non intégré au préservatif mais vendu dans le même pack. Cela permet de garder le préservatif loin des mains, qui peuvent transmettre des infections tout en facilitant la pose grâce à l’applicateur.



Traduit de l’anglais. Source Paige Cooperstein : These 11 Innovative Condoms Just Got Grants From The Bill & Melinda Gates Foundation

Thèmes de la page : préservatif | bill gates | fondation gates |

Moyenne des notes :

Aucun commentaire. Ecrivez le premier.

Ecrire un commentaire

Condozone utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus ici >