Personnalise
tes capotes !
Nouveautés
Promos
Nos guides
 

Le préservatif a craqué ? Que dois-je faire ?

Le préservatif a craqué ? Que dois-je faire ?

Par Thierry Metayer le 26/10/2012

Les ébats étaient fougueux, et hop, est arrivé l’accident de préservatif. Que vous vous en soyez aperçu avant ou après l’éjaculation, pas de panique, voici ce qu’il faut faire pour ne prendre aucun risque de grossesse ou de contamination par une IST.

La première chose à faire en cas de rupture

La première chose à faire, est de ne pas paniquer, de pensez à bien nettoyer le sperme pour des raisons d’hygiène corporelle (en cas d’éjaculation si vous vous êtes aperçu trop tard que le préservatif avait craqué). Si le préservatif a craqué avant l’éjaculation, il existe de toute façon les mêmes risques que s’il craque après : la femme peut contaminer l’homme, et le liquide pré-éjaculatoire (secrété par l’homme avant l’éjaculation) peut être contaminant et contient des spermatozoïdes.

Mais dans tous les cas, si le préservatif a craqué, que ce soit avant ou après l’éjaculation vous devez vous poser 2 questions :

  • Est-ce que je (ou ma partenaire féminine) utilise une méthode de contraception fiable ? Si c’est le cas, alors il n’y a pas de risque de grossesse, vous êtes tranquilles de ce côté là. Sinon, il faudra prendre une contraception d’urgence (voir ci-dessous : « Eviter la grossesse »)
  • Est-ce que mon partenaire a fait le test du VIH, et n’a aucune IST connue : si vous avez des rapports sexuels avec un partenaire régulier, fidèle et qui a fait le test récent du VIH, alors il n’y a pas de risque de contamination, vous êtes tranquille de ce côté-là. Sinon, si vous avez le moindre doute sur votre partenaire, il faudra pensez au traitement d’urgence contre le VIH (voir ci-dessous : « IST et Sida il existe un traitement d’urgence »)

Eviter la grossesse

Si vous ne prenez pas d’autre moyen de contraception que le préservatif (pilule, stérilet, …), alors allez le jour même ou le lendemain dans votre pharmacie pour demander la pilule du lendemain. Elle est disponible sans ordonnance, sous le nom de Norlevo ou EllaOne, et est prise en charge à 65% par la sécurité sociale.

Surtout prenez la le plus rapidement possible après la rupture du préservatif, au maximum 3 trois jours après, car son efficacité diminue avec le temps. Elle est fiable à environ 75%.

Et dans tous les cas, si vous constatez un retard dans vos règles même après avoir pris la pilule du lendemain, faites un test de grossesse.

IST et Sida, il existe un traitement d’urgence

Si vous utilisez un préservatif avec un partenaire dont vous n’êtes pas sûr parce qu’il n’est pas votre partenaire régulier et que vous n’avez pas fait tous les 2 le test du VIH, alors vous devez vous rendre aux urgences de l’hôpital. Attention, un partenaire qui vous dit je suis « safe », ne l’est pas forcément : si c’est une personne que vous avez rencontrée récemment, qu’elle n’a pas fait le test du VIH, alors méfiance, elle dit peut-être cela pour vous rassurer, mais de votre côté rien n’est sûr et vous ne pouvez pas lui faire confiance sur un risque aussi important.

Allez donc aux urgences le plus tôt possible, où un médecin évaluera les risques de contamination et pourra prescrire un traitement d’urgence d’exposition au VIH : c’est un traitement à prendre pendant un mois qui stoppe la propagation du virus et empêche la contamination. Il faut le prendre très rapidement, au plus tard 48h après la rupture du préservatif.

Evidemment, il faudra ensuite faire un test dans les semaines qui suivent pour être définitivement sûr(e) de ne pas avoir contracté d’infection sexuellement transmissible.

Pourquoi un préservatif craque-t-il ?

Les préservatifs sont fabriqués dans une matière naturelle, le latex (parfois aussi en Sensoprène ou en Polyuréthane) qui possède une résistance exceptionnelle malgré sa finesse. Mais parfois cela n’est pas suffisant, surtout si vous ne prenez pas les bonnes précautions avant de l’enfiler :

  • Achetez toujours un préservatif à la norme CE ou NF : c’est toujours marqué en gros sur la boîte, et cela vous permet d’être sûr qu’il a été testé et est conforme et bien résistant
  • Choisissez un préservatif à la bonne taille : si vous êtes bien monté, prenez un préservatif XL qui sera moins serré, si vous êtes plutôt en dessous de la moyenne, prenez-en un small, mieux adapté
  • Stocker vos préservatifs dans un endroit tempéré et sec : ne les mettez surtout pas dehors, au frigo, au congélateur ou près du radiateur, cela les rend beaucoup plus fragiles
  • Vérifiez toujours la date de péremption du préservatif : s’il est périmé, il sera moins résistant et aura plus de chance de craquer
  • N’utilisez jamais un préservatif déjà utilisé : il a déjà subi des frottements, a certainement séché, bref c’est la casse assurée à tous les coups !
  • Ne mettez jamais 2 préservatifs l’un sur l’autre : des poches d’air vont se former, créer des frictions entre les 2 préservatifs, et là encore vous avez toutes les chances de voir la capote exploser
  • Lors de la pénétration anale, pensez à choisir un préservatif renforcé et extra-lubrifié, ou alors utilisé un lubrifiant intime : contrairement au vagin, l’anus n’est pas lubrifié naturellement, donc sans lubrifiant il y a plus de frictions et de risque de rupture. Sans parler du confort apporté par le gel lubrifiant pour les 2 partenaires.

Ensuite, il faut bien faire attention à la mise en place du préservatif :

  • Ouvrez le foil (l’étui en aluminium qui protège le préservatif) avec les mains, de préférences des mains sans ongles trop longs, et surtout pas avec les dents ou des ciseaux : la plupart des préservatifs craquent parce qu’ils ont été légèrement coupés (même invisible à l’œil nu) lors de l’ouverture du foil
  • Pensez à bien appuyer sur le réservoir pour chasser l’air , cela permettra d’avoir plus de place pour le sperme lors de l’éjaculation
  • Déroulez-le bien sur le pénis , jusqu’à la base du pénis, ce n’est pas grave si il ne se déroule pas complètement, le plus important est qu’il n’y aie pas de bulles d’air entre le pénis et le préservatif.

Si toutes ces consignes sont respectées, la malchance de voir le préservatif craquer sont beaucoup plus faibles. Mais malheureusement cela arrive quand même.

Thèmes de la page : accident préservatif | rupture préservatif | préservatif craqué |

Moyenne des notes :

Aucun commentaire. Ecrivez le premier.

Ecrire un commentaire

Condozone utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus ici >